Les 4 accessoires indispensables pour l’allaitement

Dans un précédent article, nous vous avons donné 10 conseils pour bien assurer votre rôle de jeunes parents. Toutefois, nous avons omis de parler du rôle essentiel de l’allaitement, que vous choisissiez d’allaiter au sein ou de nourrir au biberon. Dans le domaine de l’allaitement, société de consommation oblige, il existe une multitude d’accessoires censés simplifier ce rôle essentiel. Si certains sont véritablement utiles, d’autres offrent des coups de pouce non négligeables, tandis que d’autres sont plutôt néfastes à l’allaitement. Tire-lait, bouts de sein en silicone, coussins d’allaitement… Nous avons passé au crible tous les accessoires susceptibles d’aider les mamans qui allaitent.

Le soutien-gorge d’allaitement

L’une des raisons qui incitent tant de parents à allaiter, est que ce processus nécessite peu de matériel. Le soutien-gorge d’allaitement est toutefois un accessoire à ne pas négliger pour préserver votre poitrine et faciliter la présentation du sein lors de la tétée. En effet, après votre accouchement, le déclenchement de la lactation va entraîner l’augmentation du volume de votre poitrine. Vous devrez alors vous procurer de bons soutiens gorge d’allaitement pour maintenir correctement votre poitrine et prévenir un éventuel relâchement. C’est d’autant plus nécessaire pour les mamans qui ont une très forte poitrine que le soutien-gorge favorisera le maintien des seins durant la tétée afin d’éviter tout gêne à bébé pendant la succion.

Lors de l’achat d’un soutien-gorge d’allaitement, le confort et la praticité sont deux critères essentiels : un bon soutien-gorge ne doit pas comprimer les seins, et il doit pouvoir s’ouvrir et se fermer d’une seule main, puisque votre autre main vous servira à maintenir votre bébé dans la bonne position.

Le coussinet d’allaitement

Dans la famille des accessoires d’allaitement les plus utiles, nous retrouvons évidemment les coussinets d’allaitement. Sous leur forme simpliste, ils permettent aux mamans de rester au sec tout au long de ce processus. En effet, toutes les mamans qui allaitent savent bien que les fuites de lait sont les désagréments les plus courants de l’allaitement. Difficilement contrôlables, ces fuites ne sont jamais très agréables même pour les mamans qui n’ont pas assez de lait maternel. Ainsi, les coussinets d’allaitement, placés dans votre soutien-gorge, vous aideront à retenir les fuites de lait et donc à rester au sec afin d’éviter tout liquide qui tâcherait vos vêtements.

Sur le marché, il existe deux sortes de modèles qui peuvent convenir à toutes les mamans :

  • les coussinets d’allaitement lavables, confectionnés en tissu ou en coton, voire en bambou ;
  • ainsi que les coussinets d’allaitement jetables, que vous pouvez utiliser une ou deux fois lors de l’allaitement.

Bien entendu, le critère de qualité est essentiel pour le choix de vos coussinets. De ce fait, le modèle que vous choisissez doit posséder une capacité d’absorption suffisante pour éviter tout écoulement de lait dans votre soutien-gorge.

Les coquillages d’allaitement

Les spécialistes de lactation sont généralement peu enclins à conseiller cet accessoire d’allaitement. Egalement appelées « boucliers », les coquillages d’allaitement sont ainsi relativement peu utilisés aujourd’hui. En effet, il faut les utiliser avec prudence, au cas par cas et sous la surveillance d’un professionnel. Outre leur rôle de tire-lait et de coussinet (plus d’infos à découvrir ici), les coquilles d’allaitement peuvent notamment être utilisées durant la grossesse chez les mamans ayant un mamelon ombiliqué. Une fois le bébé né, si le mamelon est très sensible, les coquilles d’allaitement peuvent permettre d’éviter le contact avec le soutien-gorge. Cependant, certaines mamans peuvent être tentées de donner à leur bébé le lait recueilli dans la coquille pour ne pas le gaspiller, ce qui accroît le risque de contamination bactérienne. Enfin, il ne faut oublier que les coquilles d’allaitement risquent de stimuler la lactation. Pas question donc de les utiliser en cas d’engorgement, en exerçant une pression sur le mamelon.

Les bouts de sein en silicone

Allaiter bébé n’est pas toujours un processus facile, et il arrive que les mamans allaitantes rencontrent certains problèmes. A cet effet, les bouts de sein en silicone s’avère être salutaires pour résoudre ces soucis liés à l’allaitement. Ainsi, on les utilise généralement en cas de crevasses, afin de diminuer la douleur et d’améliorer la guérison des lésions au niveau du sein. Cependant, l’utilisation des bouts de sein doit s’effectuer sous un accompagnement et un suivi régulier qui permettront aux mamans de surmonter leurs difficultés d’allaitement.

Le recours aux bouts de sein en silicone est généralement recommandé dans l’une des situations suivantes :

  • lorsque le bébé est né prématurément, et qu’en l’absence de contact peu à peu suffisant, il a besoin d’un fort stimulus oral pour déclencher et maintenir un réflexe de succion ;
  • lorsque les mamelons sont ombiliqués, c’est-à-dire rentrés à l’intérieur, et présentent des adhérences tissulaires, ce qui rend difficile pour bébé d’attraper une bouchée de sein ; dans cette situation, les mamelons rentrent plutôt que ne ressortent, lorsque la maman essaie de les faire ressortir ;

Bien entendu, en dehors de ces cas, les bouts de sein en silicone ne devraient pas être utilisés, car ils risquent au contraire d’altérer la qualité de la lactation. En effet, ces accessoires réduisent la quantité de lait qui parvient au bébé d’un tiers en moyenne. De plus, ils ont pour effet de réduire la stimulation des seins, pour créer ainsi une baisse potentielle de la production de lait.

Par ailleurs, les spécialistes en lactation ne recommandent les bouts de sein en silicone qu’en cas de naissance prématurée, car ces accessoires demandent un effort supplémentaire de la part du bébé pour bien drainer le sein. Enfin, ils créent aussi une barrière entre la mère et le bébé, ce qui peut conduire finalement à un refus du sein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *